MAWAKISports

FLASH
Liverpool: Balotelli sera privé de la moitié de son salaire en cas de mauvaise conduite - samedi 23 août 2014 15:30
La Fédération anglaise de football veut moins d'étrangers - vendredi 10 octobre 2014 18:28
FOOTBALL/ Le Mondial 2020 au Qatar peut-il être menacé ? - jeudi 4 juin 2015 10:18
FOOT-MEDIAS/ Eurosport va lancer un magazine MLS - jeudi 4 juin 2015 10:15
FOOT-LIGUE1/ Brandao attaque Bastia aux prud'hommes - jeudi 4 juin 2015 10:09
  • amalgame_sports.png
  • casque.png
  • creuset.png
  • denyigban.png
  • fous_de_foot.png
  • kanal_infos_sports.png
  • lheure_orange.png
  • multipresse.png
  • national_foot.png
  • sports_sur_lantenne.png

Derniers articles

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

AMICAL: LE NIGERIA DOMINA LA SQUADRA CORSA

AMICAL: LE NIGERIA DOMINA LA SQUADRA CORSA

L'équipe nationale de football du Nigéria a dominé en amical vendredi dernier une sélection de... En savoir plus

AFROBASKET 2017: M'ANGOLA N'EN VEUT PAS NON PLUS

AFROBASKET 2017: M'ANGOLA N'EN VEUT PAS NON PLUS

Confusion générale au siège de FIFA-Afrique ce jour. L'Angola qui a été retenu en dernier... En savoir plus

LDC CAF: QUATRE GROUPES DE CHOC

LDC CAF: QUATRE GROUPES DE CHOC

La succession du Mamelodi Sundowns est véritablement lancée. Les seize équipes rescapées de la phase... En savoir plus

COUPE CAF: LES 4 GROUPES CONNUS

COUPE CAF: LES 4 GROUPES CONNUS

La coupe CAF saison 2017 est entrée dans sa phase de novation ce jour avec... En savoir plus

TENNIS: RETOUR GAGNANT POUR SHARAPOVA

TENNIS: RETOUR GAGNANT POUR SHARAPOVA

En attendant de savoir le sort qui lui sera réservé par les organisateurs du Roland... En savoir plus

LDC EUROPE : MONACO JOUERA JUVENTUS

LDC EUROPE : MONACO JOUERA JUVENTUS

Les clubs qualifiés pour les demi-finales de la ligue européenne des champions 2017 connaissent leurs... En savoir plus

  • La lanterne
  • Le correcteur

Podcasts

1. Test Audio Play Download this Song
2. Lundi soir Play Download this Song

Espace vidéo


Difficilel entrée en compétition pour les filles de l’Etoile filante. Elles ont été battues en fin de matinée 30-94 par les Angolaises d’Interclube. Il leur faudra donc se secouer dans les prochains matches pour espérer occuper au moins la quatrième place de la poule.

Les Angolaises d’Interclube sont trop fortes pour les innocentes joueuses de l’Etoile filante. Dans ce match, elles se sont promenées, ni plus ni moins devant des adversaires qui n’avaient que leur volonté de faire quelque chose.

Les Angolaises n’ont pas donné de répit aux Togolaises. Après 2 minutes de jeu, elles avaient déjà marqué 4 paniers contre rien pour les Etoiistes. Le rythme reste le même et, à la pause, les Angolaises menaient 46-18, soit 28 points de différence.

La maladresse et l’impertinence des Togolaises devant le panier les a desservies. Des témoins indiquent même qu’elles ont manqué des paniers alors qu’elles étaient seules face audit panier. Score final : 94-30 pour Interclube.

Dans cette poule A, l’Etoile filante affrontera aussi Ferroviaro du Mozambique, FAP du Cameroun et KPA du Kenya

Publié dans Sports de main
samedi, 26 novembre 2016 17:13

TOGO 0- MALI 1: COMPROMIS!


Les Eperviers du Togo sont mal rentrés dans « leur » tournoi. Ils ont été défaits en match d’ouverture 0-1 devant les Aigles du Mali. Ibrahim Koné a marqué l’unique but de la partie à la 57è minute.Photo Archives

Le staff technique conduit par Sébastien Migné n’a pas eu raison. L’effectif qu’il a retenu, en dépit des critiques et des remarques ou des rappels à l’ordre, n’a pas fait le poids devant les Maliens. Ceux-ci se sont montrés plus organisés et plus pertinents. D’ailleurs, le but est arrivé sur une belle phase de jeu, une-deux sur le côté droit de la  défense togolaise tout simplement à la rue.

Dans ce match, le vrai problème que le Togo a eu, c’est la finition et le jeu vers l’avant. Guéli Koffi, malgré toute a fougue et sa bonne volonté, n’a pas pu prendre à défaut la défense très expérimentée du Mali. A plusieurs reprises, le sociétaire de l’AS Denguélé s’est retrouvé seul face aux grands défenseurs maliens. Seul et impuissant.

Où sont les buteurs ?

Le stagg des Eperviers a compté sur Donou, Guéli et Morou Zakari. Le joueur d’Agaza n’avait sûrement pas de consignes pour jouer vers l’avant. En seconde période, on l’a vu latéral droit. Morou Zakari est entré en jeu en seconde période, au moment où les Maliens se sont mobilisés pour préserver leur avance. Il n’a donc pas pu changer le cours des choses.

Les rares fois où les Eperviers ont porté la balle dans la défense malienne, il n’y avait personne pour utiliser à bon escient les secondes balles. Du coup, c’était évident que les joueurs avaient été rassemblés au milieu de terrain. Mais là aussi, c’était tout comme si ce milieu n’existait pas. Atchou Franco, Noukafou Victor, Gazozo, Nouwoklo et autres étaient incapables de se faire maîtres du ballon.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette équipe des Eperviers manque d’attaquants et de buteurs. Le choix du staff de densifier le milieu de terrain n’a pas fonctionné sur ce match. Pour espérer se relancer et prendre la tête du groupe au finish, l’équipe doit se secouer. Avec quels attaquants ? Le Mali a emmené son meilleur buteur ; c’est lui qui a marqué pour la victoire. Le Togo n’a pas fait confiance à Agoro Ashraf, il a perdu sans pouvoir marquer d ebuts.

Avec cette défaite, le Togo se met en dfficulté. Pour jouer la finale samedi 3 décembre, il faut gagner les deux prochains matches et attendre que le Mali fasse un mauvais pas en route. Trop de si…

L’effectif pour ce match

Adoyi –

 Ouro-Sama – Aholou –Kouloun- Mensah(Nukafu)

Yacoubou Taofick (Adjagbe)- Gazozo-Atchou Franco-Nouwoklo- Donou(Morou Zakari)

Gueli

Publié dans Football

A 48 heures du match d’ouverture du tournoi de l’intégration de l’UEMOA, le staff technique des Eperviers du Togo a publié la liste des 20 joueurs sélectionnés. Trois suprises sont à noter : l’arrivée de Noukafou, Delete Jean-Luc et et de Donou Hubert.

Jusque-là, ces joueurs n’étaient pas les plus attendus. Depuis l’ouverture du chantier de la sélection locale, ces noms ne sont pas apparus sur les tablettes du duo Migné-Abalo. Le nommé Nokafou Victor, surtout.

Joueur de l’Entente II, club de deuxième division nationale, actuel 2è au classement dans la poule A, Noukafou Victor est un gaucher de métier réputé pour son jeu dans le milieu de terrain. Il fait une intrusion dans la liste définitive alors que jusque-là, il est resté  très loin de ce qui se faisait du côté de la constitution de la sélection. « C’est un bon gaucher, sincèrement, indique un observateur qui connaît le joueur. S’il se retrouve là, c’est que le staff est allé le chercher ». A prouver sur le terrain.

Donou Hubert est un jeune joueur d’Agaza de Lomé, première division. Arrivé dans le club après le début de la saison, il s’est imposé par son jeu et son apparition dans la sélection Espoirs n’est sûrement que l’effet immédiat de ses performances dans le championnat de première division. Idem pour son camarade Délété Jean-Luc. Gardien de but du même club, Délété a tapé dans l’œil des uns et des autres après le match Agaza-Sémassi de la 10è journée du championnat de première division. C’était le dimanche 20 novembre dernier au stade municipal de Lomé. Crédité d’un excellent match, l’ancien de l’AC Merlan récolte aussitôt les fruits de cette prestation remarquable devant les champions en titre.

Tous ces joueurs ont maintenant la pression. Il leur faut prouver sur le terrain que leur présence en sélection pour ce tournoi n’est pas le fait du hsard ni du clientélisme.

Le Togo joue samedi contre le Mali en match d’ouverture du tournoi. Le défi du staff et des joueurs est de se hisser en finale, au moins. En attendant de remporter cette édition. Pour cela, il faut terminer premier dans la poule A composée du Mali, du Niger et de la Côte d’Ivoire.

Voici la liste des 20 joueurs :

Gardiens
1) ADOYI Essofa (Gomido)
2) DELETE Jean-Luc (Agaza)

Défenseurs

3) AHOLOU Roger (Stella Club, Côte d'Ivoire)
4) AMOUZOU Franck (AS OTR)
5) BOUKARI Gafarou (Semassi)
6) KOULOUN Manklibe (DYTO)
7) MENSAH Eric (AS Togo Port)
8) OURO-SAMA Hakim (AS Togo Port)

Milieux de terrain

9) ADJAGBE Léon (Dyto)
10) ATCHOU Franco (Dyto)
11) BORO Richard (Dyto)
12) GAZOZO Kokou (AS Togo Port)
13) MENSAH Victor (AS Togo Port)
14) NUKAFU Victor (Entente II, D2)
15) NOUWOKLO Kossivi (Gagnoa, Côte d'Ivoire)
16) MOROU Zakari (Gomido)
17) YACOUBOU Taofic (AS Togo Port)

Attaquants

18) AKOMATSRI Tony (Agaza)
19) DONOU Hubert (Agaza) 
20) GUELI Koffi (AS Denguele, Côte d'Ivoire)

Source: FTF

Publié dans Football
lundi, 21 novembre 2016 16:51

ODALOU 1 - SARA 0: EN AVANT LE RÊVE

Les choses vont très vite à Kaboli, 424 km au nord-est de Lomé, dans la préfecture de Thcamba. Après que la saison a démarré avec l’objectif de se maintenir dans la seconde chambre de l’élite du football national, l’heure est au rêve. Personne ne trouve plus d’inconvénient à aller plus loin que le maintien. L’envie de play off et de première division est de plus en plus à l’ordre du jour. A condition de….

Le club de Kaboli est l’une des surprises de cette phase aller du championnat national de deuxième division. Naguère abonné aux rôles de train arrière, Odalou fait cette saison des résultats encourageants et surprenants. Deux journées en arrière, le club du président Arouna Djaffo alias Professeur Agbanin était aux commandes de la poule B. Derrière lui s’alignaient ASCK, Sara et Tigre Noir de Cinkansé. A cette fin, des adversaires comme Foukpa, Kakadl et AS Dankpen ont subi la fougue des jeunes joueurs conduits depuis peu par le confrère Donald Haliyaki.

Dimnanche à domicile, le club de Kaboli a eu raison de Sara de Bafilo battu sur le score d’un but à zéro. Tchakoura Abdoul Raouf, le buteur maison, a délivré les siens à la 68è minute en poussant dans les filets une balle en souffrance dans la surface de vérité de Sara. Une victoire et un total de 14 points pour une deuxième place derrière le surprenant ASCK leader avec 17 points.

Un objectif et des conditions

A cette 9è journée, Odalou serait qualifié pour le play off si le championnat devait s’arrêter à cette étape. La deuxième place définitive est encore bien loin mais on y pense du côté de Kaboli. Pour le coach Donald Haliyaki, ce n’est ps mauvais d’y penser mais il faut remplir préalablement des conditions. « Au départ, l’objectif était le maintien, explique-t-il. Avec les résultats, l’orientation semble possible de changer ». Pour cause, le président a promis des choses aux joueurs « au cas où ils hissaient le club en première division ». Le coup est jouable donc mais avant il faut « renforcer l’effectif, améliorer l’organisation autour du club, revoir à la hausse les primes de match des joueurs » souligne le coach Haliyaki.                   

Pour le coach qui fait ses débuts dans un championnat d’élite, les conditions actuelles dans lesquelles les joueurs sont mis avant les matches ne sont pas favorables à de bonnes performances. « On a besoin que les dirigeants fassent des efforts concernant le lieu de stage et sur le confort » précise-t-il. Des efforts aussi sur l’effectif. Pour le match contre Sara, le staff a dû faire des gymnastiques dans la défense. L’un des défenseurs étant parti sans crier gare, il a fallu parer au plus pressé. D’où la requête : « J’ai besoin de 2 défenseurs centraux de métier et d’un buteur, finisseur devant l’Eternel ».

Si d’aventure ces conditions étaient remplies dans les délais souhaités, il va rester au club de Kaboli de se défaire de la rude concurrence que lui font des clubs comme ASCK, AS Binah, Sara de Bafilo, Tigre Noir Cinkansé et AS Dankpen dans une moindre mesure. Si ASCK a pris une avance sur Odalou, les autres poussent par le bas, attendant la première brèche pour lui voler la deuxième place. Donald Haliyaki est conscient du fait. « La lutte va être dure jusqu’au bout » reconnaît-il, avant de relever ensuite : « Mais Odalou peut s’en sortir si l’on revoit un peu l’organisation autour du club. »  et enfin le danger que constitue aujourd’hui un adversaire comme ASCK : « Le club de Kara a pris une bonne option et cela nous met un peu en difficulté. Si on peut les égaler ou les dépasser avant la trêve, ce sera une bonne chose pour nous. »

Un seul remède pour cela : gagner les matches et tous les matches. A Odalou donc de se donner les moyens de ses envies !

 

Résultats de la 9è journée

ASCK 4 Doumbé 2

TAC – Tigre Noir (forfait)

AS Dankpen – Agouwa 2-1

Foukpa – Kakadl  4 – 0

Odalou – Sara 1-0

Classemnt

1er ASCK                       17 pts

2è Odalou                    14 pts

3è SARA                        12 pts

4è AS DANKPEN           11 pts

5è AS Vinah                   10 pts

6è Tibre Noir                 10 pts

7è TAC                             8 pts

8è Foukpa                       7 pts

9è Agouwa                       7 pts

10è Doumbé                    7 pts

11è Kakadl                        2 pts             

Publié dans Football
lundi, 21 novembre 2016 16:34

EPERVIERS DU TOGO: BON POUR MLAPA

Péniel Mlapa est redevenu Togolais. Il peut donc participer à la coupe d'Afrique des nations de football Gabon 2017 si le sélectionneur le veut ainsi. La commission des joueurs de la FIFA a rendu ce jour la décision finale le concernant.

Bien qu'ayant vu le jour au Togo, Péniel Mlapa a grandi en Allemagne et, tout naturellement, son talent de footballeur a frappé dans l'oeil de la fédération allemande de football qui l'a enrôlé dans son équipe des U20. Ainsi, le fils de Togoville, la ville historique du Togo et des relations entre le Togo et 'Allemagne, est devenu Allemand, ne serait-ce que pour la nationalité sportive.

A défaut de faire carrière dans la MANNSCHAFT, Mlapa a convenu in fine de répondre favorablement à l'appel de la fédération togolaise de football (FTF). Convoité depuis l'ère Tchakal, c'est finalement avec Le Roy que le bout du tunnel apparaît. Par décision publiée ce lundi et transmise à la FTF, la commission des joueurs de la FIFA a admis la demande de changement de nationalité du joueur et a donc donné son quitus à cet effet.

A nouveau Togolais, Mlapa porte sur ses épuales les rêves de victoire des millions de supporters des Eperviers.

Publié dans Football
dimanche, 20 novembre 2016 12:12

ANGES 2 GOMIDO 1: COMME LE RÉVEIL DU LION?

Les Anges de Notsè ont enregistré samedi à domicile leur première victoire de la saison. La victime, c’est Gomido de Kpalimé battu 2 buts à 1. Une victoire pleine de promesses vu qu’elle est attendue pour sonner le réveil des champions 2013.

Il a fallu donc attendre la 10è journée et un match contre Gomido pour que le club de la ville historique du Togo ait sa première victoire. En journée précédente à Sokodé, les Anges avaient montré un visage pas du tout ridicule. La défaite, ils l’avaient subie dans le temps additionnel, une balle arrêtée funeste les ayant privés d’un nul mérité. Sous la houlette de Bonfoh Arimiyaou, nouveau coach, le troisième en ce début de saison, les Anges se sont accrochés de façon ténue pour venir à bout de Gomido.

En effet, lorsque à la 23è minute, Tawali Magnima répondait sur pénalry au but de Tamékloé Apélété, 14è minte, tout était à refaire. A Notsè, on voyait de nouveaux nuages assombrir l’horizon d’une victoire éclairé par le but de Tamkloé. Les Anges repartent à l’assaut et très vite ils trouvent la faille à la 41è minute grâce à Koudeka Madjé.

Comme le lion du Mandingue qui fit le réveil resté anecdotique dans l’histoire, les Anges annoncent peut-être le début du réveil. C’est à prouver sur le terrain dès la reprise le 10 décembre prochain. Agaza et Foadan seront à Notsè pendant que Togo Port attendra les Anges à Lomé. De grands matches en perspective. De grands défis aussi.

 

Publié dans Football
dimanche, 20 novembre 2016 12:06

KOTOKO DE LAVIE: LA CRISE ET LA FIN?

Le club de Kotoko de Lavié a brillé par son absence samedi après-midi à Lomé. Le forfait a été constaté et les dispositions inhérentes prises par les organisateurs du championnat. A Lavié, la crise est ouverte et il faut bien se demander si le club pourra se remettre de la mauvaise passe actuelle. (Photo Archives)

Double crise en réalité : sur le terrain, le club ne gagne rien et le classement en dit long. A la 9è journée de ce championnat, Kotoko était 14è et bon dernier avec 3 points et un différentiel de moins 10. Résultats catastrophiques qui présageait a priori de l’issue de la compétition pour le club ; hors du terrain, la sérénité n’est pas au rendez-vous non plus.

Jusque-là, on a pu supposer que c’est la mauvaise préparation d’avant saison qui empêche le club de montrer ses capacités réelles. En vérité cependant, il est apparu journée après journée que c’est le mal hors du terrain qui plombe les performances de l’équipe.

Il ressort en effet que si en 9 journées, Kotoko n’a pas pu gagner le moindre match, se contentant de 3 nuls et concédant 6 défaites, c’est parce que les gens de Lavié s’entredéchirent au sujet de la gestion du club. Selon différentes sources, Casimir Komitsè, actuel président, est contesté et désavoué par certains natifs. Raison ? Gestion personnelle et contestable d’un club qui demeure un bien indivis du village de Lavié. Pourtant, c’est cette gestion qui a permis au club de revenir dans l’élite dex années en arrière.

Au bout du bout, des sources ont indiqué samedi 19 novembre que le président Komitsè a été mis à l’écart du club, que d’autres personnes prendraient la relève. Curieusement, personne n’a eu les couilles pour cela. En conséquence, Kotoko s’est retrouvé dans un vide embarrassant qui ne sauriat favoriser un voyage quelconque.

Le club va-t-il se remettre dans le sens de la marche d’ici le 10 décembre ? Rendez-vous dans trois semaines pour le savoir. Autrement, ce sera le retour de l’histoire lorsque plus de dix en arrière, Dzahini d’Amou-Obo avait dû jeter l’éponge après quelques journées de championnat.

Publié dans Football
dimanche, 20 novembre 2016 11:48

KOROKI 1 MARANATHA 1: NUL ET SPLEEN A TCHAMBA

Les Messagers de Fiokpo sont passés très près d’un hold up samedi après-midi à Tchamba. Mennat longtemps 1-0 sur le terrain de leurs hôtes, ils se font rattraper à la 72è minute et ont même eu beaucoup de chance pour éviter de perdre le match in fine. Un point acceptable pour eux au moment où c’est le spleen qui s’installe à Koroki.

Les poulains de Ayikoro Alarou ont visiblement perdu leur entrain et leur fougue d’avant saison et de début de saison. A les voir jouer sur leurs installations ce samedi, on se demande si ce sont les mêmes joueurs qui avaient éclaboussé la coupe de l’indépendance de leur joie de jouer. On n’est pas sûr que ce soit la même équipe qui ait donné du fil à retordre à Sémassi dans la Super Coupe des Champions avant de s’incliner dans les tirs au but. Est-ce encore cette équipe qui, avec Gbikinti, ont joué les premiers rôles en début de saison ?

C’est bien encore et tujours la même équipe, même si des départs et des arrivées sont signalés, l’ancien de Dyto Ayara Samudini y joue ainsi depuis quelques journées. Face à Maranatha, Koroki a joué à la réaction. D’action, pas vraiment jusqu’au but de Daniel Akambek à la 28è minute. Le joueur reprenait victorieusement une passe de Kloukpo Kokou qui a hypnotisé le flanc droit de la défense de Koroki.

En seconde période, Koroki passe à l’action. Les corners s’enchaînent, les occasions aussi. Si le gardien de Maranatha ne gagne pas les duels en dernier ressort, c’est la balle qui prend la direction qu’il ne fat pas. A force de pousser, Koroki trouve la brèche à la 72è minute à l’entregent de Solomon Odoelaé.

La suite ? Une succession d’occasions et de ratés parfois incroyables. Y avait-il vraiment quelque chose dans les filets de Maranatha qui empêchait la balle d’y entrer ? Dans tous les cas, les joueurs de Koroki n’en doutaient pas. A un moment de la seconde période, l’un d’eux a fait le geste de jeter quelque chose dans lesdits filets, cela lui a valu une riposte vice de ses adversaires et de l’arbitre. Est-cela qui a favorisé l’égalisation ?

Malgré ce cul décevant, Koroki reste dans le top 5 avec 15 points. Une victoire de Sémassi dimanche devant Agaza à Lomé l’en sortira au profit des Guerriers de Tchaoudjo qui auront alors 17 points. Maranatha, quant à lu, est encore bien loin du compte. Le point gagné ne le sort pas de la zone rouge. Le club de l’ancien président de la fédération Gabriel Améyi est 12è avec 10 points. Une victoire l’aurait propulsé à la 9è place. A suivre.

Cette 10è journée du championnat national de première division a été marquée par une nouvelle victoire de Dyto qui a marché sur OTR 2-0 et le forfait de Kotoko de Lavié absent au coup d’envoi du match qui devait l’opposer à Togo Port.

Publié dans Football
mardi, 15 novembre 2016 21:41

MAROC 2 - TOGO 1: PREMIÈRE DÉFAITE

Les Eperviers du Tggo ont été battus 2-1 mardi soir au Grand stade de Marrakech au Maroc par les Lions de l'Atlas. C'est la première défaite de l'équipe togolaise depuis l'arrivée de Claude Le Roy ç la fin du premier trimestre de l'année.

L'équipe togolaise se serait mieux comportée que dans le match contre Comores le vendredi 11 novembre. Elle est la première à trouver le chemin des filets. A la 8è minute, Bossou Vincent adresse une bonne passe à Floyd Ayité qui ne tremble pas. Joie de courte durée. Les Marocains, dominateurs, reviennent au score dès la 17è minute grâce à Bouthaib. Le même joueur est au bon endroit à la 55è minute en reprenant victorieusement une balle mal appréciée par Kossi Agassa.

Points positifs

Les Eperviers ont encore marqué dans le match. Depuis juin, il n'y a pas eu de match où l'équipe n'a pas trouvé le chemin des filets. En outre, sans le capitaine Adébator, entré en jeu, elle a eu nun comportement acceptable au point de marquer un but.

A la différence du match contre les Comores, l'équipe n'a pas eu l'air d'être en villégiature. Elle a moins mal joué, même si ce sont les Marocains qui ont eu et gardé la direction du jeu.

Inquiétant!

Le match de Marrakech révèle une fois encore que le banc des Eperviers ne rassure nullement pas. Dossevi, Laba et Sadate étant forfaits pour blessure, il est évident que le groupe qui reste ne suffit pas pour faire une équipe conquérante. Dans les grandes équipes, il y a généralement sur le banc des joueurs capables de changer le cours d'un match à leur entrée.

Sur le banc du Togo, on ne voit rien de ce genre. Segbefia, Atchou, Ouro-Sama et autres ne sont pas les pions valables pour affronter une coupe d'Afrique.

De même, il s'est révélé à Marrakech que le milieu de terrain n'existe que de nom. Le Roy avait aligné Floyd, BBebou et Romao dans un milieu à 3. Cela n'a pas fonctionné, en dépit des remplacements. Ce n'est pas nouveau. Il y a bien longtemps que la presse nationale attire l'attention sur les lacunes de l'équipe au milieu de terrain. Elles n'ont pas encore trouvé de solution.

Le plus grave, c'est la prestation du goal. Contre les Comores, Kossi Agassa avait pris un but indigne de son expérience. Mauvause sortie et lobe devant lequel il est resté impuissant. Contre le Maroc, le but égalisateur est intervenu après qu'il a mal apprécié une balle. Plus tard dans le match, il fait une nouvelle muavaise sortie, sans frais, heureusement, puisque le Marocain n'a pas trouvé le cadre.

Dans cette forme, Kossi Agassa est-il la solution dans les buts pour la campagne gabonaise. Dans les matches qui attendent le Togo à Oyem, des bourdes de ce enre seront du pain béni pour les attaquants de race comme Kodjia, Kalou, Boni, Bolasié, Mbokagni et autres. Une équipe avertie en vaut deux.

Ce match met fin au stage de Tunis. Les Eperviers ont au programme un dernier stage à partir du 1er janvier 2017 au Sénégal. En ce moment, la liste des 23 sera connue. Les bookmakers attendent qu'elle contienne les réponses aux problèmes actuels de l'équipe.

Publié dans Football
lundi, 14 novembre 2016 21:04

DAVID RUDISHA: DES PISTES AUX BUREAUX

Le champion kenyan a trouvé une nouvelle occupation. Depuis la semaine dernière, il est devenu le président de la commission des athlètes de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA). Après avoir fait ses preuves sur les pistes d'ici et d'ailleurs, il est attendu pour le faire aussi dans les bureaux.

David Rudisha accueilli sa désignation avec enthousiasme. "Je suis heureux de prendre ce nouveau poste" a -t-il déclaré . Il fait ensuite la promesse de mettre au service du mieux-être des athlètes et de l'athlétisme africain. " Je travaillerai pour le bien-être et l'unité de tous les athlètes en Afrique», a-t-il ajouté à l'issue de la désignation.

D'autres désignations ont également été faites. Quatre nouveaux membres ont ainsi intégré la commission des athlètes dorénavant dirigée par David Rudisha. La Nigériane Mary Onyali et l'A lgérien Toumi sont deux de ces quatre nouveaux membres.

David Rudisha succède à ce poste à Frankie Frederiks, le grand champion namibien, patron du 400m autrefois.

Avec webcaa.org

Publié dans Athlétisme
Page 1 sur 3

Partenaires

A propos

Mawaki Sports est une agence de presse spécialisée dans le traitement d'information sportives

:::::::::::::::::::::::::::::::

  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tel : (+228) 90 08 61 31
Google+