MAWAKISports

FLASH
Liverpool: Balotelli sera privé de la moitié de son salaire en cas de mauvaise conduite - samedi 23 août 2014 15:30
La Fédération anglaise de football veut moins d'étrangers - vendredi 10 octobre 2014 18:28
FOOTBALL/ Le Mondial 2020 au Qatar peut-il être menacé ? - jeudi 4 juin 2015 10:18
FOOT-MEDIAS/ Eurosport va lancer un magazine MLS - jeudi 4 juin 2015 10:15
FOOT-LIGUE1/ Brandao attaque Bastia aux prud'hommes - jeudi 4 juin 2015 10:09
  • amalgame_sports.png
  • casque.png
  • creuset.png
  • denyigban.png
  • fous_de_foot.png
  • kanal_infos_sports.png
  • lheure_orange.png
  • multipresse.png
  • national_foot.png
  • sports_sur_lantenne.png

Derniers articles

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

AMICAL: LE NIGERIA DOMINA LA SQUADRA CORSA

AMICAL: LE NIGERIA DOMINA LA SQUADRA CORSA

L'équipe nationale de football du Nigéria a dominé en amical vendredi dernier une sélection de... En savoir plus

AFROBASKET 2017: M'ANGOLA N'EN VEUT PAS NON PLUS

AFROBASKET 2017: M'ANGOLA N'EN VEUT PAS NON PLUS

Confusion générale au siège de FIFA-Afrique ce jour. L'Angola qui a été retenu en dernier... En savoir plus

LDC CAF: QUATRE GROUPES DE CHOC

LDC CAF: QUATRE GROUPES DE CHOC

La succession du Mamelodi Sundowns est véritablement lancée. Les seize équipes rescapées de la phase... En savoir plus

COUPE CAF: LES 4 GROUPES CONNUS

COUPE CAF: LES 4 GROUPES CONNUS

La coupe CAF saison 2017 est entrée dans sa phase de novation ce jour avec... En savoir plus

TENNIS: RETOUR GAGNANT POUR SHARAPOVA

TENNIS: RETOUR GAGNANT POUR SHARAPOVA

En attendant de savoir le sort qui lui sera réservé par les organisateurs du Roland... En savoir plus

LDC EUROPE : MONACO JOUERA JUVENTUS

LDC EUROPE : MONACO JOUERA JUVENTUS

Les clubs qualifiés pour les demi-finales de la ligue européenne des champions 2017 connaissent leurs... En savoir plus

  • La lanterne
  • Le correcteur

Podcasts

1. Test Audio Play Download this Song
2. Lundi soir Play Download this Song

Espace vidéo


Le gouvernement togolais a décidé ce jour mardi 31 janvier d'un ensemble de mesures desyinées à donner un souffle nouveau aux sports à la base dans le pays. C'est ainsi qu'il est annoncé la création d'une fédération des sports scolaires et universitaires ainsi que du recrutement d'une structure chargée du marketing et de mobilisation des financements.

Selon le communiqué du conseil des ministres, il est reconnu "l'urgence d'engager  un certain nombre de réformes dans l'organisation et la gestion des championnats scolaires et universitaires". A cet effet, différentes approches sont envisagées, à savoir "l'intégration des acteurs éducatifs dans la planification et l'organisation des différentes compétitions scolaires et universitaires, la mise en place de la fédération togolaise des sports scolaires et universitaires (FETOSSUR), la signature d'un protocole de partenariat identifaint le rôle de toutes les parties prenantes et le recrutement d'une structure de marketing et de mobilisation des financements avant le redémarrage des championnats scolaires et universitaires".

Le communiqué du conseil des ministres, ces décisions se fodent sur la loi n°2011-017 du 16 juin 2011 "qui vise à faire du sport un vecteur de développement social et économique" du Togo.

Publié dans Sports de main
mardi, 31 janvier 2017 21:15

TRANSFERT: GAKPE AU CHIEVO VERONE

Pour Gakpé, la reprise va se faire ailleurs. Le Togfolais vient d'être prêté au club italien de Chievo verone pour le reste de la saison. Serge Gakpé évoluait jusque-là au Genoa, première division en Italie.

Le tour d'Italie se poursuit pour Gakpé. Deux ans et déjà le troisième club dans le calcio. Propriété du Genoa, Gakpé a déjà été cédé à l'Atalanta Bergame. Revenu au Genoa cette saison avant de partir pour la CAN, le voilà à nouveai obligé d'aller se faire désirer ailleurs. Pas facile de devoir changer d'air si fréquemment.

Ancien de Monaco et de Nantes en France, Gakpé essaie de se refaire u,e forme comme on l'y a vu 5 ans en arrière. Mais à 29 ans, ce n'est pas toujours aisé si surtout on n'a pas ka confiance des coaches pour jouer régulièrement.

Publié dans Football

Si les Lions indomptables sont en demi-finale de la CAN Total Gabon 2017, ils le doivent surtout à leur gardien Fabrice O,doua/ Auteur de grand smatches notamment dans le quart de finale contre le Sénégal, le gardien de l'équipe B de Séville fait parler d elui dans ce tournoi. Attention méritée. Avec afriquefoot.rfi.fr

« Lui, c’est 70 % de l’équipe », clamait un confrère camerounais au moment où Fabrice Ondoa arrêtait la tentative de Sadio Mané, lors de la séance de tirs au but face au Sénégal. Aujourd’hui les Lions indomptables sont en demie, et Ondoa va certainement avoir encore fort à faire face au Ghana jeudi soir.

De la Youth League, à la CAN

L’ascension de Fabrice Ondoa a été fulgurante. En 2006, le portier camerounais intègre la fondation Fundesport à Yaoundé, créée par Samuel Eto'o, dont il est proche. Trois ans plus tard, il se retrouve à la Masia, le centre de formation du FC Barcelone. En 2014, il remporte avec eux la Youth League, l’équivalent de la League des champions pour les jeunes, avec le titre de meilleur gardien en prime. La même année, l'équipe nationale lui ouvre ses portes. Il devient le portier numéro un après le Mondial raté de Charles Itandje et la mise à l'écart de Carlos Kameni.

Si aujourd’hui il semble être le titulaire indiscutable en sélection - surtout depuis que Guy-Roland Ndy Assembé et André Onana ont décliné l'invitation de Hugo Broos, le sélectionneur pour cette CAN -, Ondoa n'a bizarrement pas disputé pas la moindre rencontre avec la réserve du FC Séville. Juste avant, il végétait à Tarragone en deuxième division espagnole. Son retour en Europe pourrait être différent au vue de ses prestations.

« Depuis que je le connais, il m’a rarement déçu », confie son compatriote Joseph-Antoine Bell, ancien portier du Cameroun. Ce qui fait dire à notre consultant : « Sa jeunesse, c’est une garantie. Il va continuer à progresser. Quand tu as la chance de commencer si tôt à ce niveau-là, je ne vois pas comment tu ne pourrais pas être un jour dans un grand club. Mais il faut qu’il se dise que la concurrence est mondiale et pas seulement au Cameroun. » Pour Joseph-Antoine Bell, au-delà de la qualité technique, Fabrice Ondoa « a les jambes » et c’est pour cela qu’il devrait « aller très loin ».

Un garçon qui a de l’avenir

« Pour moi, c’est un garçon qui a de l’avenir. Il a encore prouvé ce soir qu’il est un des meilleurs gardiens du Cameroun et même d’Afrique », estimait au micro de RFI Roger Milla lors du match amical du Cameroun face à le France en mai 2016, où Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, l’avait trouvé aussi trouvé « très bon ».

Le capitaine des Lions indomptables, Benjamin Moukandjo, ne tarit pas d’éloges non plus. « C’est important pour nous de savoir que l’on a un gardien de ce niveau, capable de nous maintenir dans le match et de nous faire gagner », dit-il.

« Sadio Mané est un grand joueur capable de faire la différence. Quand il a tiré, j’ai décidé d’attendre, et de suivre le chemin de la balle. Mais je ne suis pas un héros », a commenté le discret portier. A 21 ans, le natif de Yaoundé va déjà vivre une demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations.

Publié dans Football
mardi, 31 janvier 2017 16:44

TRANSFERT: ADEBAYOR A ISTANBUL

Les lignes ont bougé pour Emmanuel Adebayor. Le capitaine des Eperviers du Togo vient de trouver un autre club. Ce jour, il s'est engagé en faveur du club turc d'Istanbul  Basaksehir, deuxième de la ligue turque de première division. Un nouveau challenge pour l'ancien de City et du Real Madrid.

Enfin! Adebayor peut jouer à nouveau dans ub club professionnel. C'est la Turquie qui l'accueille. Le capitaine des Eperviers pose se svalises à Istanbul. Pour 18 mois, il va porter le maillot du club truc d'Istanbul Nasaksehir. L'enjeu pour lui sera de marquer de sbuts et ainsi de mériter la confiance de son nouvel employeur.

Revenu d ela coupe d'Aftique om il n'a pas marqué le moindre but, bien que sa participation ait été saluée de tous, Adebayoi se relance avec ce challenge turc. A Crystal Palace, son dernier club professionnel, il avait joué 12 matches pour un seul but. Ratio maigrichon pour quelqu'un qui a tutoyé les sommets du foot africain et européen à la fin des années 2000.

Avec Istanbul Basaksehir, Adebayor doit jouer le titre. Il arrive à un moment om ses coéquipiers ont déjà disputé 19 journées pour 42 points et une place de dauphin à 2 points du leader Besiktas.

Publié dans Football
dimanche, 29 janvier 2017 21:02

CAN TOTAL GABON 2017: LE CARRE D'AS CONNU

Ghana-Caméroun et Egypte-Burkina- Faso, voilà les combinaisons des demi-finales de la coupe d'Afrique des nations de football Gabon 2017. Dimanche, le Ghana s'est défait de la RD Congo 2-1 et l'Egypte dominatrice du Maroc ont obtenu les derniers tickets.

Les Etalons sont la grande surprise de ce carré d'as. Intraitables en quart de finale contre la Tunisie, les Etalons se sont arrachés en dominant dans le dernier quart d'heure des Tunisiens plutôt surpris par la résistance qu'on leur a opposée. En demi-finale, Charles Kaboré et ses copains se retrouveront devant la montagne des Pharaons. Ce sera un nouveau défi.

L'un des plus réguliers à cette étape de la compétition, le Ghana jouera pour une nouvelle plac en finale. Contre le Cameroun, les Black Stars devront se montrer plus réalistes et plus organisés qu'ils l'ont été devant les Congolais. Une place en finale passera par là.

Publié dans Football
dimanche, 29 janvier 2017 20:48

MOUKANDJO: "LA CHANCE, ON LA PROVOQUE"

A l'issue d'un match héroïque dénoué dans les tirs au but, les Lions indomptables se sont qualifiés pour la demi-finale d ela 31ème coupe d'Afrique des nations de football Gabon 2017. Dans cet entretien accordé aux confrères de RFI, le capitaine Benjamin Moukandjo avance la chance comme le facteur ayant joué en leur faveur. Avec afriquefoot.rfi.fr

 

Que ressentez-vous après cette victoire face au Sénégal ?

Benjamin Moukandjo : C’est un sentiment bizarre, tout le monde disait que nos adversaires étaient largement favoris. On peut avoir la plus belle équipe du monde, les matches se gagnent sur le terrain. Nous nous sommes présentés avec une équipe solide, et on savait qu’il fallait les contenir.

Vous aviez déjà été chanceux face au Gabon ?

Je crois que la chance, finalement, on la provoque. Nous affichons un état d’esprit positif et nous avons énormément de volonté. Avec en plus de la chance, nous sommes passés et on ne va pas « cracher » dessus. Nous avons beaucoup de joueurs jeunes qui découvrent la CAN. C’est finalement un plus. La demi-finale sera un bonus supplémentaire.

Est-ce que les défections enregistrées avant la CAN dans l'équipe du Cameroun sont une source de motivation supplémentaire ?

Non, pas du tout. Depuis que le coach a sorti sa liste de 23 joueurs, nous nous sommes focalisés dessus, sans nous préoccuper des absents. On vit bien et on savoure pleinement ce qui nous arrive aujourd’hui. On entre un peu plus dans l’histoire de notre pays et c’est ce que l’on voulait avant de débuter ce tournoi. Mais nous restons humbles, à notre place. Il y a une autre étape à franchir tout aussi difficile.

C’est un retour du Cameroun après des années bien compliquées (dernière demi-finale en 2008, ndlr) ?

C’est le début de quelque chose. Le début d’une génération qui veut aussi écrire sa page d’histoire. Les anciens ont écrit la leur, pourquoi pas nous ? Il nous reste deux matches pour rêver.

Un mot sur votre gardien Fabrice Ondoa, l'homme du match face au Sénégal ?

C’est quelqu’un d’exceptionnel. Il a sorti des arrêts déterminants. C’est important pour nous de savoir que l’on a un gardien de ce niveau, capable de nous maintenir dans le match et de nous faire gagner. Chez nous, il n’y a pas de super star, c’est un groupe. Tout le monde fait des efforts les uns pour les autres. On savait qu’il fallait résister pour se qualifier en demi-finale. Nous avons plié, mais nous n’avons pas rompu.

Qu’avez-vous pensé après le tir raté de Sadio Mané ?

J’ai eu de la peine pour lui car c’est un très grand joueur qui représente notre continent au plus haut niveau en Europe (Liverpool, ndlr). Je veux rendre un hommage appuyé à l’équipe du Sénégal qui a montré de belles choses ici au Gabon. Elle méritait aussi de gagner. C’est une belle génération qui va continuer à aller de l’avant.

Bizarrement, ceux qui étaient montés sur le podium du Meilleur joueur africain de l’année 2016 ne sont plus là (Mahrez, Aubameyang et Mané). Cela vous inspire quoi ?

Je l’ai souvent dit : « un grand joueur peut vous faire gagner un match, mais c’est une équipe qui vous fait gagner un championnat ». Il a certainement manqué quelque chose à l’Algérie, au Gabon et au Sénégal.

Publié dans Football

Le vin est tiré, il faut le boire. Une deuxième défaite en trois matches a sonné le glas dses espoirs de l'équipe des Eperviers et des millions de supporters qui ont cru que cette fois-ci sera différente des autres. Le Togo a été balayé 1-3 par la RD Congo qui n'a pas eu besoin de forcer pour s'imposer et éliminer du coup leurs adversaires. Les Eperviers sortent de la CAN par la plus petite des portes. Par la porte de derrière.

Le vin est sans doute trop amer pour les Togolais. Même s'ils doivent le boire, ils commenteront sans risque de se tromper qu'ils ont été abusés par les joueurs et par le staff. Pour une très rare première fois, l'Etat togolais n'a pas lésiné sur les moyens pour mettre l'équipe dans des dispositions otimales. Tout ce qui naguère était source de problèmes et de polémique s'est réglé à ma seconde près.

Sur le terrain pourtant, les résulatts n'ont pas suivi l'investissement. Contre la RD Congo; les Eperviers n'ont pas eu d'armes, ils n'ont pas eu les ressources pour mettre en déroute des Léopards qui ont joué peut-être à 495 de leur potentiel et de leur talent/ Sur le banc, Claude Le Roy est resté impuissant face au naufrage de son équipe. Ce fut aussi le cas dans le match contre le MAROC soldé par le même score. "Ce type ,ous a bluffés" commente-t-on dans les rangs des supporters.

2017 était un bonus certes, mais il devait présager de 2019 qui reste l'argument de choc de M. Le Roy. Tout le monde attend de voir ce qu'il va en être.

Publié dans Football
vendredi, 20 janvier 2017 21:53

TOGO 1 - MAROC 3: LE TOGO SE MET EN DIFFICULTE

Situation à présent difficile pour les Eperviers du Togo. Ils sont obligés de faire un exploit contre le Congo mardi à Port-Gentil pour se hisser au second tour. C'est la conséquence de la défaite 1-3 la nuit de vendredi à Oyem face au Maroc qui réagit bien après sa défaite contre la RD Congo.

Matthieu Dossevi est le premier buteir togolais de la CAN babonaise. Concluant une attaque rapide jouée en une touche de  balle, le le Liégeois met la balle hors d eportée deKajoui. Le match ne fait que commencer, on était à la 5è minute.

Sept minutes plus tard, le Togo concède un corner qui lui sera fatal. Au deuxième poteau, Bouhaddouz saute plus haut que tout le monde et bat Agassa Kossi. Le Maroc vient d’égaliser, les compteurs sont remis à zéro.

Les Marocains profitent de leur bon moment pour prendre l’avantage. Un coup franc des 30m atterrit sur la tête de Saiss qui bat une nouvelle fois Agassa. Mentaelement, les Togolais sont touchés. Une longue balle à la 25è minute est prolongée par Adebayor mais Kajoui réussit le no, geste pour sortir le ballon. La seconde moitié de cette première période est restée à l’avantage des Lions. Déchaînés, ils sont sur toutes les balles pendant que les Eperviers affichent crainte et fébrilité.

Le Togo souffre pendant les 10 premières minutes de la seconde partie. A la 55è minute, les Eperviers se présentent dans la défense marocaine à travers un centre de Dossévi repris et mal ajusté par Adebayor. A force de subir et de multiplier les passes à l’adversaire dans l’entre-jeu, les Togolais se mettent une énième fois en difficulté à la 71è ùinute, Dirar battant d’une frappe sèche dans la lucarne Kossi Agassa.

Une éclaircie arrive pour les Eperviers à la 80è minute. Après avoir récupéré une balle dans l’entre-jeu, Floyd Ayité s’offre un slalom dans la défense marocaine mais met la balle à côté du montant gauche.

En conférence de presse d'après-match, Claude Le Roy minimise le drame. "Si l'on gagne la RD Congo, on se qualifie pour la suite" a-t-il indiqué. Mathieu Dossevi a évoqué de son côté des problèmes liés au comportement général de l"équipe. Interrogé en zone mixte, le Liégeois affirme; "On a défendu bas au lieu de rester devant et dans le travail de récupération, on n'a pas été présent" a-t-il confié.

Le Togo perd ce match et doit renoncer au second tour. A moins d’un improbable retournement de situation.

 

Photo: rfi.fr

 

Publié dans Football

Les Eléphants n'ont toujours pas gagné mais ils peuvent s'estimer heureux pour le match nul 2-2 concédé face aux Léopards en début de soirée au stade d'Oyem. Menés à deux reprises, les Ivoiriens ont trouvé les ressources pour revenir au score à chaque fois. Le dernier match contre le Maroc sera déterminant pour le sort des champions en titre. Il seront opposés au Maroc.

Les Eléph,ats ont très mal démarré le match. Serait-ce la pression ou la crispation ? Ce qui est sûr, c’est que pour une équipe qui avait besoin de gagner pour se remettre en confiance, ce début de match est chaotique. Neeskens Kebano surprend en effet très rapidement la défense ora,ge bla,c. Reprenant instantanément une balle venant du côté gauche de son attaque, le joueur de Fulhma surprend Gbohouo qui n’a sûrement vu que du feu.

La Côte d’Ivoire ne baissze cependant pas les bras, signe des grandes équipes. A la 23è ùinute, Wilfried Bon,y marque de la tête, sur un coup franc de l’éternel Aurier. Répit de couirte durée. Kebano remet le disque en reprenant de la tête un centre parti du flanc gauche de la défense ivoirienne.

A la reprise, la Côte d’Ivoire passe au turbo. Les Léopards choisissent de laisser les adversaires jouer et procèdent par contre. A la 56è minute, Mubélé se joue des défenseurs ivoiriens, réussit à rentrer dans les 16m. Le joueur de Birmi,gham City manque le cadre.

Les Ivoiriens revienennt dans le match à la 67è minute. Serey Dié récupère une balle au milieu de terrain, avance de quelques mètres et envoie un bolide. Matampi b’est pas au bon endroit. Retour de l’espoir dans le camp ivoirien. Dans les tribunes, les supporters reprennent de la voix, ils se remettent à y croire. D’autant plus que, n’eût été le hors jeu signalé sur le but de Kalou dans le temps additionnel, leur équipe aurait remporté in extremis le match.

Les Léopards sont les grands perdants de ce match. Ils avaient l’occasion de se qualifier directement pour le prochain tour. Ils l’ont laissée passer. Gageons qu’ils ne le regrettent pas au soir du 24 janvier.

Photo: lequipe.fr

Publié dans Football
vendredi, 20 janvier 2017 14:31

TOGO-MAROC: UN PLAN ANTI-ADEBAYOR DANS L'AIR

Sous pression et englués dans la hantise d'un mauvais résultat contre les Eperviers, les Eperviers ne reculent devant rien pour éviter la catastrophe. Un plan anti-Adebayor est ainsi envisagé.

En prévision du match contre le Togo, Hervé Renard a procédé au visionnage, avec les joueurs, de quelques matchs de l'adversaire. Une attention particulière a été portée au redoutable attaquant togolais, Emmanuel Adebayor.

Après la défaite surprise contre la RD Congo, le coach Hervé Renard sort son arme secrète pour mieux cerner le prochain adversaire des Lions de l’Atlas, le Togo.

Selon Al Ahdath du 20 janvier, Renard, accompagné de ses poulains, a procédé au visionnage de plusieurs vidéos des matchs du Togo. Une attention particulière a été apportée à l’analyse de la rencontre qui a opposé la Côte d’Ivoire et le Togo pour le compte du groupe C, où les Éperviers ont forcé les Éléphants à se contenter du nul.

Selon Al Ahdath, Renard a préparé un plan pour limiter les chevauchées de l’ex-joueur du Real Madrid et d’Arsenal, Emmanuel Adebayor. Objectif : empêcher l’attaquant togolais de profiter des grands espaces dans le carré de la défense marocaine et garder un œil sur ses mouvements.

A 32 ans, le Togolais, sans club depuis 6 mois, a refusé de signer avec Lyon et préféré jouer cette CAN, probablement la dernière de sa carrière.

Au regard de la taille des joueurs togolais, Renard a donné ses instructions aux joueurs pour éviter de faire circuler le ballon moyennant de longues passes. Un style de jeu qui ne s’est pas avéré payant lors du dernier match des Lions contre la RD Congo.

L’autre surprise du match consiste en la rencontre entre Renard et l’entraîneur du Togo, son mentor Claude le Roy. Ce dernier avait proposé à Renard, fraîchement diplômé, un poste d’adjoint, au club de Shanghai Cosco, qu’il entrainait. Et c’est le même Claude le Roy, vainqueur avec le Cameroun de la CAN 1988, organisée au Maroc, qui le rappelle en 2007 au Ghana. Renard apprend par cœur toutes les combines du foot africain grâce à Claude Le Roy.

Enfin, le Maroc joue demain le quitte ou double puisqu’il doit absolument rempoter la rencontre contre le Togo, surtout que la Côte d’Ivoire, accrochée au premier match, cherche à revenir dans la course. Ça promet.

 

Source: sport.le360.ma

Publié dans Football
Page 1 sur 3

Partenaires

A propos

Mawaki Sports est une agence de presse spécialisée dans le traitement d'information sportives

:::::::::::::::::::::::::::::::

  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tel : (+228) 90 08 61 31
Google+