MAWAKISports

FLASH
Liverpool: Balotelli sera privé de la moitié de son salaire en cas de mauvaise conduite - samedi 23 août 2014 15:30
La Fédération anglaise de football veut moins d'étrangers - vendredi 10 octobre 2014 18:28
FOOTBALL/ Le Mondial 2020 au Qatar peut-il être menacé ? - jeudi 4 juin 2015 10:18
FOOT-MEDIAS/ Eurosport va lancer un magazine MLS - jeudi 4 juin 2015 10:15
FOOT-LIGUE1/ Brandao attaque Bastia aux prud'hommes - jeudi 4 juin 2015 10:09
  • amalgame_sports.png
  • casque.png
  • creuset.png
  • denyigban.png
  • fous_de_foot.png
  • kanal_infos_sports.png
  • lheure_orange.png
  • multipresse.png
  • national_foot.png
  • sports_sur_lantenne.png

Derniers articles

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

ALGÉRIE 1-TOGO 0/ PETITE DÉFAITE DES ÉPERVIERS

ALGÉRIE 1-TOGO 0/ PETITE DÉFAITE DES ÉPERVIERS

Les Eperviers du Togo se sont inclinés 0-1 dimanche nuit à Blida deva,t les Fe,,ecs... En savoir plus

ALGERIE-TOGO/ ALHASSANI DIDA FORFAIT

ALGERIE-TOGO/ ALHASSANI DIDA FORFAIT

Contre l’Algérie ce dimanche soir à Blida, les Eperviers du Togo joueront sans le gardien... En savoir plus

CAMEROUN 2019/ PAS DE SOUCIS POUR LE BURKINA, LE MALI ET LE SENEGAL

CAMEROUN 2019/ PAS DE SOUCIS POUR LE BURKINA, LE MALI ET LE SENEGAL

Si le Nigeria et la Côte d’Ivoire sont tombés à domicile en cette première journée... En savoir plus

CAMEROUN 2019/ IVOIRIENS ET NIGÉRIANS DÉFAITS D’ENTRÉE

CAMEROUN 2019/ IVOIRIENS ET NIGÉRIANS DÉFAITS D’ENTRÉE

Soupe à la grimace à Bouaké et à Oyo. Les sélections nationales de Côte d’Ivoire... En savoir plus

ALGERIE-TOGO: LES EPERVIERS ARRIVENT JEUDI

ALGERIE-TOGO: LES EPERVIERS ARRIVENT JEUDI

Dans la perspective de leur match du dimanche 11 juin contre l'Algérie à Blida, les... En savoir plus

AMICAL : LE TOGO DOMINE LES COMORES 2-0

AMICAL : LE TOGO DOMINE LES COMORES 2-0

Bonne fin de préparation pour les Eperviers du Togo avec une victoire assez réconfortante 2... En savoir plus

  • La lanterne
  • Le correcteur

Podcasts

1. Test Audio Play Download this Song
2. Lundi soir Play Download this Song

Espace vidéo


Dans ce championnat national de football d epremière division, l’événement se produit beaucoup plus en bas de tableau, depuis quelques journées. Quatre clubs jouent à se faire peur personnellement et mutuellement. Asko, Gomido, Anges et Gbikinti, sans oublier AS OTR, sont engagés dans une âpre bataille pour la survie. A chaque journée sa fortune.

Jusque-là, c’était le club des services de douanes et impôts qui végétait dans les profondeurs du bas de tableau. Avec les Anges de Notsè, champions deux saisons en arrière, l’AS OTR a longtemps couru après une place hors de la zone rouge. A la reprise u championnat le 11 février, ce club a montrré ses intentions. Deux victoires de suite l’ont extirpé de la zone rouge. Avant la 16è journée disputée dimanche dernier, le club du président Dongo était 9è avec 20 points. A la 16è journée, il confirme sa dynamique e faisant voler en éclats Agaza sèchement battu 3-1. Du coup, voilç l’OTR à une confortable sixième place. Début de la remontada, c’est déjà anecdotique.

Parcours inverse pour Gbikinti. Euphorique en début de saison, les Lions de Bassar sont en nette perte de vitesse. Ceux qui faisaient rêver les supporters en jouant les premiers rôles jusqu’à la dixième journée sont aujourd’hui dans le creux de la vague. Serait-ce le malheureux malentendu qui a conduit au départ du coach Doté Franck qui a plongé le club dans le spleen ? Ce qui est évident, c’est que dimanche à Sokodé, Gbikinti a montré ses signes inquiétants. Le score du match est suggestif, 5 buts contre 0, mais ce qui l’est davantage, c’est le jeu moribonf proposé par l’équipe. Aujourd’hui 12è et second reléguable, le club n’est sûrement pas au bout de ses peines.

Que dire de Gomido et des Anges de Notsè ? Sans jamais réussir à sortir de la zone rouge, les deux clubs se contentent de rôder entre les places de rekéguables tantôt 11è ou 23è, tantôt 13è ou 11è. Pour les deux clubs, l’opération remontada tarde à démarrer bien que, sans en donner l’air, la saison tire doucement mais sûrement à son terme.

D’ici à son terme, 9 journées restent à disputer, le championnat réserve sans doute de nombreuses surprises. La tête de classement n’a pas encore choisi son trio gagnant, il en est de même pour les 3 clubs qui vont accompagner Kotoko dans l’inconnu de la deuxième division.

Résultats de la 16è journée

Togo Port – Koroki    2-0

Kotoko – Dyto            0-2

Asko – Maranatha     0-1

Sémassi – Gbikinti      5-0

Anges – Unisport         1-0

Agaza – OTR                  1-3

Gomido – Foadan         2-0

Publié dans Football
jeudi, 23 février 2017 22:54

EPERVIERS DU TOGO: GAKPE NE VIENDRA PLUS

Serge Gakpé ne jouera plus pour le Togo. Le joueur de Chievo Verone, Série A Italie, a annoncé ce jour sa retraite internationale. Gakpé raccroche après huit bonnes années passées sous la tunique jaune.

C'est à travers un communiqué publié sur sa page facebook que Serge Gakpé a informé l'opinion de sa décision de mettre fin à sa carrière chez les Eperviers. "C'est avec beaucoup d'émotion que j'écris ces quelques lignes pour vous faire part de ma décision de mettre un terme à ma carrière internationale" a écrit Serge Gakpé. Le joueur ne regrette pas d'être venu jouer pour le Togo. Au contraire, il dit  y "avoir appris beaucoup en tant qu'homme et en tant que joueur". Après avoir remercié les entraîneurs, ses coéquipiers et supporters, Serge Gakpé fait la promesse ferme de devenir " irréductible fan pour les Eperviers du Togo".

Avec les Eperviers, l'ancien joueur de Monaco et de Nantes a connu de smoments de grande joie et de détresse voire de pamoison. En 2013, il avait partiicpé à l'épopée historique qui a vu les Eperviers se qualifier pour la première fois pour le second tour d'une CAN.

A la fédération togolaise de football (FTF), la nouvelle est mal reçue. Le président de l'institution a indiqué être "très émue par cette décision" et a confié les attentes qui étaient les siennes au sujet du néo-retraité. "Je voyais en lui un élément important pour le renouveau de notre football" a-t-il déclaré.

Publié dans Football

Les rideaux sont tombés depuis le 05 février dernier sur la 31 è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Gabon 2017 qui, a connu la participation des Eperviers du Togo. Après la participation soldée par une élimination au premier tour, l’heure est au bilan dans le camp togolais. Le comité de mobilisation des fonds  a animé une conférence de presse hier mercredi 22 février à Lomé, afin de présenter le bilan de ses activités.

L’objectif est d’informer les médias et faire un compte-rendu des différentes activités de mobilisation de fonds menées depuis plusieurs semaines.

M. Germain Meba, président du comité, au cours de cette rencontre avec la presse est d’entrée de jeu rappelé les missions qui étaient dévolues au comité, entre autres mobiliser les ressources nécessaires pour permettre au comité de gestion de faire face aux charges inhérente à la participation des Eperviers à la CAN. Après avoir donné les comptes mis à la disposition du comité par le ministère de l’économie et des finances, sans oublier les numéros des opérations de transfert d’argent T money et flooz, il a révélé la somme mobilisé qui est de 986.107.732 F. CFA. Ce montant est réparti comme suit :

Etat togolais 717 997 777, Commission de l’UEMOA 50.000.000, Sociétés d’Etat 162 550 000, sociétés privées 10 760 000, personnes physiques 44 799 955. Le comité s’est prêté au jeu questions –réponses avec les journalistes et a jugé logique d’aller dans les détails, en précisant les montants donnés. Ainsi, la LONATO par exemple a contribué à hauteur de 30.000.000, Togocel 50 000.000, OTR 30 000 000, CNCT 10 000.000,  SNPT 8 000.000, CCIT 10.000.000, CIB-INTA 500.000.

L’occasion a été propice pour expliquer aux médias et ainsi au peuple togolais, que le comité a uniquement joué le rôle de mobilisation des fonds. Ceci étant, il n’est donc pas de son ressort de justifier ou de parler des dépenses. "Nous avions pour mission de mobiliser les fonds, non de gére rles dépenses" a indiqué M. Mèba. Selon les premiers responsables du comité les objectifs, malgré l’élimination des Eperviers, ont été atteint. Un satisfécit général a été exprimé, ainsi que des remerciements aux populations et à la presse malgré la crise de confiance qui a existé au moment de la mobilisation. "Nous sommes satisfaits de notre travail" a-t-il confié.

L'opération de mobilisation des fonds est dorénavant close et le comité, par la voix de son premier responsable, a annoncé une rencontre imminente qui sera initiée par le comité de supervision. Rencontre qui se déroulera en présence également des comités de gestion et d’organisation.

Un détail: le comité de mobilisation a reçu 17 000.000 de F. CFA  du trésor public pour son fonctionnement. Il a dépensé 13 millions  et a reversé 4 000.000 sur le compte.

 Selon les prévisions, le Togo aurait eu besoinde 5 millairds de F CFA si les Eperviers avaient atteint la finale de la CAN Gabon 2017. Eliminé en phase de poule, le pays n'a plus eu besoin tde toute cette somme. Le miliard mobilisé a suffi largement.

 

Publié dans Football

Le colmité de mobilisation des fonds pour la CAN 2017 a rendu public ce jour à Lomé le contenu de son bilan d'activités. Il ressort de ce bilan que c'est un total de 986 107 732 F CFA qui a été mobilisé en vue de la participation des Eperviers à la CAN Gabon 2017.

Devant la presse, Germain MEBA, président dudit comité, a donné des détails sur les différents donateurs. Les principaux sont l'Etat toigolais qui a contribué à plus de 700 millions, la commission de l'UEMOA qui a donné 50 millions et les sociétés d'Etat dont la participation est de 162 millions.

Selon M. Mèba, le rapport de ce jour met un terme à l'opération de collecte. De même, il a souligné que leur action est soldée par un satisfecit général.

Nous y reviendrons.

Publié dans Football
mardi, 21 février 2017 11:09

RWANDA: DE FRANCE? NON, MERCI!

Aucun technicien français ne figure dans le short-list retenue par la fédération rwandaise de football (FERWAFA) qui cherche un remplaçant pour Jimmy Mulisa. Pourtant, ils étaie,t une bonne dizaine à avoir envoyé leur CV pour postuler. Ils étaient avertis, ils en ont eu la preuve.

L'un des candidats français a en effet confié à jeuneafrique que des intermédiaires leur avaient indiqué clairement que "le Rwanda ne voulait ps recruter un sélectionneur frnaçais du fait des mauvaises relations bilatérales entre les deux pays". Selon ce technicien, ce détail ne leur est parvenu qu'après qu'ils avaient envoyé les dosiiers de candidature.

Ainsi, aucun des candidats comme Bernard Simondi, Denis Lavagne, Nasser Sandjack, Yannick Salomon, Sébastien Desabre, Didier Gomes da Rosa, Daniel Bréard et Denis Goavec ne figure dans la short-list de huit techniciens arrêtée par la Ferwafa. Le choix final se fera entre les Belges Georges Leekens et Paul Put, les Allemands Winfried Schäfer et Antoine Hey, le Nigérian Samson Siasia, le Britannique Peter James Butler,leu Suisse Raoul Savoy et le Portugais Rui Águas.

Source: jeuneafrique.com

Publié dans Football

Deux ans après qu'elle a disparu des circuits, Elena Myers se rappelle au souvenir de la famille des courses auto-moto. On apprend que c'est une affaire d'agressions exuelle dans un hôtel de Philadelphie qui l'avait contrainte à ranger son casque et son ensemble de course. Avec sports.fr

Son retrait des circuits il y a deux ans avait évidemment surpris. A seulement 20 ans et alors qu’elle était devenue la première femme pilote motocycliste à avoir remporté une victoire dans l’histoire du championnat américain de moto AMA Pro-Racing, Elena Myers avait disparu des radars.

Celle qui était considérée outre-Atlantique comme la Danica Patrick de la moto, du nom de la pilote d'IndyCar, et qui avait fait quelques essais avec Suzuki en MotoGP s’en est enfin expliquée. Si elle a ainsi quitté le monde de la moto, c’est en raison d’une agression sexuelle dont elle a été victime dans un hôtel de Philadelphie alors qu’elle se faisait masser afin de faire disparaître quelques douleurs. Des attouchements appuyés qu’elle avait dénoncés auprès des responsables de l’hôtel, ces derniers ne trouvant rien de mieux que lui proposer un déjeuner gratuit à elle et à sa mère au restaurant de l’hôtel…

"J’ai fait des centaines de massage et je n’avais jamais vécu ça. J’étais choquée. Je ne voulais pas faire de scandale mais c’était terrifiant", a-t-elle longuement expliqué dans le Philly Mag. Tellement terrifiant qu’elle ne s’en est jamais remise. "J’ai subi cinq opérations chirurgicales et dans toute ma carrière, je n’ai pris qu’une seule fois un anti-douleur. J’ai l’habitude de faire avec la douleur, mais là, c’était au-dessus de mes forces."

Et la jeune femme d’enchaîner. "J’étais une personne enjouée et je suis devenue quelqu’un d’anxieux, à avoir toujours peur. Je ne me reconnaissais plus. J’avais des crises d’angoisse. Ce n’est pas mon caractère et c’est incompatible avec le métier de pilote de moto. Je n’avais pas d’autre choix que d’arrêter." Sortie du silence, Elena Myers espère voir son agresseur traduit devant les tribunaux. Et ce d’autant plus que son masseur se serait rendu coupable d’autres agressions du même type depuis.

Publié dans Moto
mardi, 21 février 2017 09:54

FOOT TOGO D1: LES DOUANIERS PERCENT

Le club de l'office togolais des recettes, AS OTR, vient de sortir de la zone rouge du championnat de football de première division. Une victoire 2-1 sur les A,ges de Notsè dimanche dernier à Lomé l'a propulsé hors de la zone rouge. Me club totalise 20 points et distance le premier relégable de 3 points.  Le début de l'exploit?

Les douaniers se serrent vraiment les coudes. Dans un championnat où les quatre derniers seront relégués en deuxième division, toute position en-deçà de la 10è place est synonyme de damnation. En cette 15è journée, 'AS OTR a frappé un grand coup. Nonseulement il se sort de la zone rouge mais aussi et surtout il s'installe à une confortable neuvième place, désormais devant Gbikinti et Asko premier relégable.

Le moins qu'on puisse dire est que les responsables du club ont pris la mesure du danger qui plane sur eux. Sauvé de justesse de la deuxième division par la mesure dite d'apaisement par laquelle les relégations du dernier chapionnat en date ont été annulées, le club a tout intérêt à ,e plus se retrouver dans une telle situation. C'est sûr qu'il n'y aura plus d emesure d'accompagnement. Des muttaions ont été faites dans la gestion du club, notamment dans la gestion du groupe. Le coach Sebabi a réussi à stabiliser un groupe, à le mettre en confiance et le lancer à l'assaut du maintien.

Récemment, avant le démarrage d ela phase retour,  u, directeur technique ivoirien a été recruté et mis à la disposition du staff. Coulibaly Soualiho chapeaute dorénavant le travail en vue de meilleures performances. Dans le groupe, la sérénité semble au rendez-vous. Me taulier Saïbou Badarou est toujours utile, il a marqué dimanche passé, des inconnus comme Gbenyo, Ouro-Koura et Adedze essaient de se faire un trou, au grand bonheur du club.

Toutefois, le chemin vers le maintien est encore loin. L'AS OTR devra confirmer au cours des prochaines journées. Jusqu'à la 20è journée, il faudra se montrer stable et pugnace. Les adversaires sont avertis, la partie s'anonce laborieuse. Contre Agaza, Togo Port, Foadan, Koroki et Gomido pour les 5 journées à venir, il faudra prendre le maximum de points pour rester hors de la zone rouge. Ce ne sera pas de la sinécure.

photo: togofootball.org

Publié dans Football
samedi, 18 février 2017 23:43

SUPERCOUPE CAF: C'EST LE MAMELODI SUNDOWNS!

C'est une affaire d epénalty qui a permis le dénouement de la Supercoupe 2017 de la CAF. Les Sud-Africains du Mamelodi Sundowns ont remporté le trophée en dominat 1-0 les Congolais du TP Mazembe. Ricardo Nascimento est l'auteur du peno réussi. Avec afriquefoot.rfi.fr

elle histoire du Mamelodi Sundowns aura donc perduré jusqu’en Supercoupe de la CAF. Et dire que cette équipe n’aurait jamais été là sans l’éviction de l’AS Vita Club en Ligue des champions il y a quelques mois… Mais il semblait écrit que les joueurs de Pitso Mosimane devaient vivre leur rêve jusqu’au bout. Ce samedi 18 février, ils ont battu le Tout Puissant Mazembe en Supercoupe de la CAF (1-0).

Le TP Mazembe touche deux fois les montants

Comme le veut la coutume, c’est dans l’antre du vainqueur de la Ligue des champions que s’est déroulé ce match. Le Tout Puissant Mazembe, vainqueur de la Ligue des champions en 2015 et de la Supercoupe de la CAF en 2016, a donc dû se déplacer à Pretoria pour se mesurer au Mamelodi Sundows, lauréat de la Ligue des champions 2016 en octobre dernier contre Zamalek. Les Sud-Africains pouvaient compter sur le soutien de leur public ce samedi face aux Congolais, vainqueurs de la Coupe de la confédération en novembre dernier contre le MO Béjaïa.

Au Loftus Versfeld Stadium, le Mamelodi Sundowns prend vite ses marques sur une pelouse de piètre qualité. Dans le jeu, ce sont les Sud-Africains, vêtus de leur habituelle tunique jaune, qui dictent le tempo et dominent les débats. Le Tout Puissant Mazembe manque toutefois de donner une leçon de réalisme aux « Brazilians ». A la 20e minute de jeu, Ben Malango file en contre pour s’offrir un duel avec Denis Onyango. Gêné par le retour d’un défenseur, l’attaquant trouve le poteau une première fois. Le cuir lui revient et Malango tente à nouveau sa chance. Onyango se détend et dévie le ballon… une nouvelle fois sur le poteau ! Les Corbeaux, bien que dominés, ratent une belle opportunité.

Ricardo Nascimento transforme le penalty de la victoire

La seconde période s’inscrit dans la continuité de la première à une différence près : le Mamelodi Sundowns se fait plus dangereux dans le camp du TP Mazembe. Déjà bien sollicité durant le premier acte, le portier Sylvain Gbohouo se livre à un véritable show qui crispe les fans sud-africains. Imperturbable, le gardien répond avec autorité à chaque tentative. A la 70e, il reste solide et contre la frappe de Samuel Mabunda. Les vainqueurs de la Ligue des champions sont encore plus frustrés à la 78e : dans la surface, Percy Tau hérite du cuir, slalome entre les tacles et allume une énorme frappe à bout portant. Il n’est qu’à six mètres de la ligne, mais l’attaquant est quand même mis en échec par un Sylvain Gbohouo génial.

Le scénario et l’expérience du Tout Puissant Mazembe font alors planer un gros sentiment de doute dans les rangs sud-africains. A force de gâcher, on peut être puni : c’est ce qui a failli se produire en première période d’ailleurs. Mais les Congolais se mettent à la faute. Dans les dix dernières minutes, Issama Mpeko retombe dans ses travers et accroche le capitaine Hlompho Kekana dans la surface. Le penalty est indiscutable. Comme un symbole, le Brésilien Ricardo Nascimento se présente face à Sylvain Gbohouo : le tir est puissant et le contrepied est parfait, le Mamelodi Sundowns prend l’avantage (83e). Il ne le cédera pas dans les quelques minutes restantes.

Publié dans Football

Le club du fromager, le SC Gagnoa de Côte d'Ivoire, s'est qualifié ce samedi 18 février pour les 16è finale de la coupe de la Confédération de la CAF. Le club du Togolais Martin Nouwoklo s'est défait de son adversaire burkinabé sur le score de 3 buts à 0.

A l'aller, les Ivoiriens avaient arraché un nul blanc de sorte que le match retour était un couteau à double tranchant. Un nul sur un score différent du 0-0 éliminait le club? A l'arrivée, les Ivoiriens ont fait voler en éclats leurs adversaires sèchement battus 0-3. Amon Elogne (16è), Bagaté Salif (48è) et Eric Toh dans le temps  additionnel ont scellé la victoire et la qualification du SC Gagnoa.

Dans les autres matches, le Mouloudia Alger a éliminé Bechem United et Le Messager Ngozi a mis fin aux rêves du KVZ FC. Pour leur part, les Camérounais de l'PEJES se sont qualifiés pour le tour suivant en dépit de leur défaite 1-2 devant l'ASC Niary Tally. Les autres rencontres en attente sont les suivantes:

S Kabylie (Algérie) – Monrovia Club Breweries (Liberia) [0-3 à l’aller]
•Racing de Micomeseng – (Guinée équatoriale) Etoile du Congo (Congo) [0-2 à l’aller]
•Al Masry (Egypte) – FC Ifeanyi Ubah (Nigeria) [0-1 à l’aller]
•Young Sports Academy Bamenda (Cameroun) – Defence Force SC (Ethiopie) : 2-0 [0-1 à l’aller]
•Ittihad Riadhi de Tanger (Maroc) – AS Douanes (Niger) [2-1 à l’aller]
•SuperSport Utd (Afrique du Sud) – AS Saint-Michel Elgeco Plus (Madagascar) [0-0 à l’aller]
•FC Renaissance (RD Congo) – Akanda FC (Gabon) [0-0 à l’aller]
•Mouloudia Alger (Algérie) – Bechem Utd (Ghana) : 4-1 [1-2 à l’aller]
•Wikki Tourists FC (Nigeria) – RSL Armed Forces FC (Sierra Leone) [0-2 à l’aller]
•União Desportiva do Songo (Mozambique) – Platinum Stars (Afrique du Sud) : 0-1 [0-1 à l’aller]
•Volcan Club de Moroni (Comores) – Vipers SC (Ouganda) : 1-1 [0-0 à l’aller]
•Mbabane Swallows (Swaziland) – Orapa United FC (Botswana) : 3-2 [1-0 à l’aller]
•Le Messager Ngozi (Burundi) – KVZ FC (Zanzibar) : 3-0 [1-2 à l’aller]
•Niary Tally (Sénégal) – Apejes Academy (Cameroun) : 2-1 [0-1 à l’aller]
•Rayon Sports FC (Rwanda) – Al Salam Wau FC (Soudan du Sud) [4-0 à l’aller]
•Sporting Gagnoa (Côte d’Ivoire) – AS Sonabel (Burkina Faso) : 3-0 [0-0 à l’aller]
•Club Athlétique Renaissance Aiglon (Congo) – Moghreb Fès (Maroc) : 2-0 [0-3 à l’aller]
•Ngezi Platinum Stars FC (Zimbabwe) – Pamplemousses SC (Maurice) : 1-0 [1-1 à l’aller]
•Saint-Michel Utd (Seychelles) – Al Hilal Obeid (Soudan) : 0-1 [0-2 à l’aller]
•Ulinzi Stars (Kenya) – Al Hilal Benghazi (Libye) : 1-0 (5 tab à 4) [0-1 à l’aller]

Publié dans Football

Ils sont passés à la vitesse supérieure. Les joueurs de l'Association sportive des conducteurs de Kara prennent la tête du peloton du groupe B de ce championnat national de deuxième division. Une nouvelel victoire et une avance de 7 points au moibs sur son poursuivant immédiat. L'ASCK prend le contrôle de la route.

Barkola Kpatcha et ses joueurs ne baissent pas la garde. En match avancé ce samedi à Tchamba, ils ont dicté leur loi à leurs hôtes de Foukpa 1-0. Par cette victoire, ils se retrouvent à 28 points et une confortable première place dans leur groupe. Dauphin avant cette journée, Odalou de Kaboli n'a pas pu prendre trois points à BASSAR CONTRE kakdl. Il s'est contenté d'un point, conséquence du nul 1-1 qui a soldé le match délocalisé à Bassar pour raison de suspension du terrain de Défalé. Avec 19 points, Odalou se met en difficulté dans la concurrence avec ASCK.

D(ailleurs, Sara de Bafilo a l'occasion de passer devant Odalou ce dimanche. Il lui suffira de créer la suprise à Koussountopu en gagnant le match qui va l'opposer à Agouwa.

Dans les deux cas, ASCK est bien à l'abri. Les chauffeurs filent vers quelque chose de grand. La vitesse où ils roulent leur véhicule est telle que personne derrière ne semble capable de les rattraper ni de les dépasser. La fin est encore loin certes, mais le coach et ses joueurs ont une marge de manoeuvre qui autorise à penser qu'ils ne vont pas rétrograder de vitesse de si tôt. Un rêve prend forme, le présdient Amah Marcellin fait l'essentiel pour qu'il soit une réalité d'ici le mois de mai.

Publié dans Football
Page 1 sur 2

Partenaires

A propos

Mawaki Sports est une agence de presse spécialisée dans le traitement d'information sportives

:::::::::::::::::::::::::::::::

  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tel : (+228) 90 08 61 31
Google+