MAWAKISports

FLASH
Liverpool: Balotelli sera privé de la moitié de son salaire en cas de mauvaise conduite - samedi 23 août 2014 15:30
La Fédération anglaise de football veut moins d'étrangers - vendredi 10 octobre 2014 18:28
FOOTBALL/ Le Mondial 2020 au Qatar peut-il être menacé ? - jeudi 4 juin 2015 10:18
FOOT-MEDIAS/ Eurosport va lancer un magazine MLS - jeudi 4 juin 2015 10:15
FOOT-LIGUE1/ Brandao attaque Bastia aux prud'hommes - jeudi 4 juin 2015 10:09
  • amalgame_sports.png
  • casque.png
  • creuset.png
  • denyigban.png
  • fous_de_foot.png
  • kanal_infos_sports.png
  • lheure_orange.png
  • multipresse.png
  • national_foot.png
  • sports_sur_lantenne.png

Derniers articles

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

ALGÉRIE 1-TOGO 0/ PETITE DÉFAITE DES ÉPERVIERS

ALGÉRIE 1-TOGO 0/ PETITE DÉFAITE DES ÉPERVIERS

Les Eperviers du Togo se sont inclinés 0-1 dimanche nuit à Blida deva,t les Fe,,ecs... En savoir plus

ALGERIE-TOGO/ ALHASSANI DIDA FORFAIT

ALGERIE-TOGO/ ALHASSANI DIDA FORFAIT

Contre l’Algérie ce dimanche soir à Blida, les Eperviers du Togo joueront sans le gardien... En savoir plus

CAMEROUN 2019/ PAS DE SOUCIS POUR LE BURKINA, LE MALI ET LE SENEGAL

CAMEROUN 2019/ PAS DE SOUCIS POUR LE BURKINA, LE MALI ET LE SENEGAL

Si le Nigeria et la Côte d’Ivoire sont tombés à domicile en cette première journée... En savoir plus

CAMEROUN 2019/ IVOIRIENS ET NIGÉRIANS DÉFAITS D’ENTRÉE

CAMEROUN 2019/ IVOIRIENS ET NIGÉRIANS DÉFAITS D’ENTRÉE

Soupe à la grimace à Bouaké et à Oyo. Les sélections nationales de Côte d’Ivoire... En savoir plus

ALGERIE-TOGO: LES EPERVIERS ARRIVENT JEUDI

ALGERIE-TOGO: LES EPERVIERS ARRIVENT JEUDI

Dans la perspective de leur match du dimanche 11 juin contre l'Algérie à Blida, les... En savoir plus

AMICAL : LE TOGO DOMINE LES COMORES 2-0

AMICAL : LE TOGO DOMINE LES COMORES 2-0

Bonne fin de préparation pour les Eperviers du Togo avec une victoire assez réconfortante 2... En savoir plus

  • La lanterne
  • Le correcteur

Podcasts

1. Test Audio Play Download this Song
2. Lundi soir Play Download this Song

Espace vidéo


Football

La course à la phase finale de la CAN Cameroun 2019 a démarré le week-end dernier avec les matches de la première journée dans les différents groupes. Des surprises, des contre-performances et des déceptions ont été enregistrées. La Côte d'Ivoire et le Nigéria ont perdu à domicile pendant que la Tunisie a dominé l'Egypte et le Ghana a fait voler en éclats l'Ethiopie 5-0. Voici tous les résultats enregistrés.

 

Vendredi

Soudan - Madagascar 1-3

(A Tunis)

Libye - Seychelles 5-1

 

Samedi

Malawi - Comores 1-0

Burundi - Soudan du Sud 3-0

Zambie - Mozambique 0-1

Botswana - Mauritanie 0-1

Cameroun - Maroc 1-0

Niger - Swaziland 0-0

Nigeria - Afrique du Sud 0-2

Guinée-Bissau - Namibie 1-0

Sierra Leone - Kenya 2-1

Tanzanie - Lesotho 1-1

RD Congo - Congo 3-1

Burkina Faso - Angola 3-1

Côte d'Ivoire - Guinée 2-3

Mali - Gabon 2-1

Sénégal - Guinée Equatoriale 3-0  

Dimanche (en GMT)

 

(Zimbabwe - Liberia    3-0

Rép. Centrafricaine - Rwanda   2-1

Bénin - Gambie      1-0

Ghana - Ethiopie    5-0

 Algérie - Togo      1-0

 Tunisie - Egypte   1-0

Cap Vert - Ouganda  0-1

La conjoncture n'est pas du tout bonne pour Marc Wilmots. Nommé sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire, le technicien belge connaît deux défaites en autant de matches: 0-5 contre les Pays-Bas en amical et 2-3 devant la Guinée à domicile. Ces résultats ont soulevé de vives critiques dans l'opinion contre sa gestion. "De la patience", semble-t-il dire aux Ivoiriens. Avec cafonline.com

Deux matches, huit buts encaissés devant les Pays-Bas puis la Guinée, qu’est-ce qui ne va pas chez les Éléphants de Côte d’Ivoire ?

Je crois qu’il s’agit d’un problème qui concerne toute l’équipe. On gagne ensemble et on perd ensemble. Ce n’est pas une question de compartiment de jeu. Tout le monde assume et moi en premier. Cela dit, je crois que les choses vont changer. Car il y aura une rude concurrence à venir avec Joris Gnagnon, Lamine Koné. Au fil du temps, nous aurons une équipe compétitive. Mais pour ce match, j’ai vu une équipe de Côte d’Ivoire avec des joueurs très fatigués. Je peux vous révéler que nous avons procédé à une prise de sang avant le match et ce n’était pas évident. On a vu des joueurs qui étaient au bout du rouleau, parce qu’ils sortent d’une longue saison.

 

La Guinée est l’adversaire direct dans votre groupe pour la qualification à la Can Total 2017. N’avez-vous pas d’appréhensions, après cette défaite à domicile ?

Il n’y a pas à s’alarmer. Nous avons perdu une bataille et non la guerre. C’est un championnat à quatre qui ne fait que commencer. C’est notre premier match officiel. L’équipe est jeune et en pleine reconstruction. Elle va monter en puissance. Je demande aux Ivoiriens d’être un peu patients. Si la Guinée a pu nous battre ici, rien ne dit que nous ne pouvons pas la battre chez elle.

 

Comment avez-vous trouvé votre équipe sur l’ensemble de la rencontre ?

Nous avons fait une bonne demi-heure de jeu. Notamment au marquage en défense. Nous avons vu une équipe capable de se créer de nombreuses occasions de buts, mais qui n’est pas parvenue à les concrétiser. On marque un but qui nous soulage et puis, sur une erreur de défense, on est rejoint au score. La deuxième mi-temps était à l’avantage des Guinéens, qui étaient plus frais que nous. J’ai tout de suite compris. Sinon, les joueurs ont tout donné. Malheureusement l’équipe de Guinée a été excellente.

 

Comment entrevoyez-vous la suite des éliminatoires ?

Pour la suite, je peux vous assurer que nous n’allons plus rien lâcher. Maintenant, ce sont les quatre matches des éliminatoires de la Coupe du monde qui pointent à l’horizon. Pour cela il faut que tout le monde soit prêt. Il faut donc que tout le monde parte en vacances et revienne plus requinqué. Il y a peut-être aussi le traumatisme de la Can qui est encore là. C’est possible. Mais je le répète rien n’est perdu. Nous avons une équipe qui va monter en puissance.

 

Les Eperviers du Togo se sont inclinés 0-1 dimanche nuit à Blida deva,t les Fe,,ecs d’Algérie. L’unique but de la partie a été marqué à la 24ème minute par Sofiane Hanni. Fait remarquable, les Eperviers n’ont pas été ridicules.

Est-ce parce que l’Algérie de ce dimanche nuit n’avait rien d’extraordinaire ? Ou c’est l’équipe togolaise qui a été intraitable et intrépide ? Ce qui est sûr, c’est que le Togo a fait son match et que l’adversaire a beaucoup souffert avant de s’imposer.

On attendait une équipe d’Algérie qui marcherait sur son homologue du Togo. On a plutôt vu une équipe d’Algérie poussive qui doit sa victoire à la frilosité et au manque d’e,vie de son adversaire. Dans les faits, aucun des grands joueurs algériens n’a réussi à bluffer les Eperviers. Même le très jeune Ouro-Sama Hakim n’a pas tremblé dans l’axe de la défense togolaise face à ces grands noms.

Dans l’ensemble, les Fennecs ont contrôlé le match, à un pourcentahe considérable. En milieu de terrain, ainsi que dans l’envie offensive, ils ont été plus présents que leurs hôtes. Mais ils ont brillé et déçu par leur jeu brouillon devant les vuts et leur impertinence dans les vingt mètres. Pis, à certains moments du match, la peur avait changé de camp et on a vu les joueurs algériens et leur banc montrer des signes dinquiétude et d’angoisse. Bien leur en a pris, heureusement.

Héros d’une nuit

Si les Eperviers n’ont pas été ridicules et ont montré des choses intéressantes à certains moments du match, le gardien Bassa Djeri Sabirou a tout simplement émergé du lot. Pour une prmeière à ce niveau, le goal togolais a plutôt fait très bonne impression.

Hormis le buzz qu’il a fait en gardant dans la bouche un cure-dents durant tout le match, le goal de Gbikinti de Bassar a fait un match parfait. Combien de fois n’a-t-il pa sauvé son équipe par des arrêts importants et des sorties décisives réussies ? Feghouli, Mahrez et Brahimi se sont heurtés à sa bonne forme et à ses prouesses dans ce match. Le Togo a-t-il trouvé le gardien et le bon remplaçant pour Agassa Kossi ? La suite de la compétition le dira.

La place pour quelque chose

Contrairement aux craintes exprimées par l’opinion au Togo au sujet de ce match, les Eperviers se sont plutôt bien comportés. Ils ont tenu la dragée haute aux Fennecs. C’est juste d’ailleurs de dire qu’ils auraient pu créer la surprise en montrant plus d’envie et de réalisme.

Plus d’envie aussi. C equi était flagrant dans ce match, c’est la frilosité des Eperviers dans le jeu offensif. Obsédés par le jeu défensif et par l’objectif de ne pas couler face à l’ogre algérien, les Togolais n’ont pas mis beaucoup d’énergie dans les actions offensives. Quand la défense récupérait la balle, elle n’en faisait rien d’utile. Hakim, Gbégbon, Kouloun et Djene se plaisaient à faire de petites passes comme dans un jeu de petits poteaux ou comme s’ils n’avaient plus besoin de marquer des buts.

De plus, le jeu des Eperviers a manqué de propulsion vers l’avant. Au milieu de terrain, le jeu de Franco et de Lala est resté essentiellement défensif et décoratif. Il n’y a pas eu celui-là qui pouvait prendre la bale, la garder et projeter le jeu ver sl’avant. En outre, l’équipe n’a pas utilisé les couloirs de sorte que Bebou, pendant longtemps, ne serviat presque à rien. Sur deux situations au moins, les Eperviers auraient pu marquer un but : Gbegnon a tenté un lob à la 16ème minute et Laba s’est fendu d’une reprise dans les derniers instants du match. Sans conséquences.

Les Eperviers peuvent dûment regretter de n’avoir pas profité de l’aubaine de la petite forme des Fennecs la nuit du dimanche 11 juin au stade Moustapha Tchaker. Troisième et dernier ex aequo avec la Gambie dans le groupe D, le Togo se met la pression pour la suite de la compétition. En mars 2018, une victoire s’impose devant le Bénin victorieux de la Gambie 1-0 àCotonou ce même dimanche 11 juin.

dimanche, 11 juin 2017 11:57

ALGERIE-TOGO/ ALHASSANI DIDA FORFAIT

Écrit par

Contre l’Algérie ce dimanche soir à Blida, les Eperviers du Togo joueront sans le gardien de Liberty Professionals Alhassani Dida Fatao. Le gardien est annoncé forfait pour raison de blessure.

« Le portier des Eperviers du Togo, Alhassani Dida Fatao, titularisé en matchs amicaux contre le Nigeria le 1er juin et les Comores le 4 juin, souffre du dos » informe ce dimanche matin le service de presse de l’équipe nationale togolaise.

Du coup, au stade Moustapha Tchaker ce dimanche nuit, il y aura dans les buts des Eperviers un autre gardien. « Pour ce match important contre l’Algérie, le staff ne devrait prendre aucun risque » ajoute la note du service de presse. Plus précisément : « Bassa Djeri Sabirou ou Agblemagnon Jordan sera titularisé ce soir ».

Pour c e match qui s’annonce difficile pour le cpaitaine       Adebayor et les siens, le gardien de but aura sûrement une grosse partition à jouer. Le remplaçant de Dida Fatao est averti.

Si le Nigeria et la Côte d’Ivoire sont tombés à domicile en cette première journée des éliminatoires de Cameroun 2019, le Mali, le Burkina-Faso et le Sénégal, sans oublier la RD Congo ont tranquillement gagné leur match à domicile.

Le Burkiba-Faso et la RD Congo se sont imposés face à leurs adversaires respectifs sur le même score de 3 buts à 1. Sur le stade du 4 août à Ouagadougou, les Etalons ont souffert mais n’ont pas manqué de faire l’essentiel.

Opposés à des Angolais qui, malgré le score, n’ont pas été du tout ridicules,  les Burkinabè ont la chance d’avoir en leur sein un joueur en état de grâce du nom de Bancé. Une bonne CAN au Gabon et une saison remarquable en Ligue 1 ivoirienne ont mis l’ancien joeuur d’Augsburg dans une forme telle que, dans ce match om les Angolais donnaient du fil à retordre aux Etalons, il a fallu l’opportunisme de Bancé pour les contraindre à baisser la garde.

Bertrand Traoré, dans le dernier quart d’heure, achève de décourager les Angolais qui, à 2-1, avaient mis une pression sur leurs hôtes telle qu’une égalisation n’était jamais assez loin.

Pour Florent Ibenge et ses joueurs, les éliminatoires démarrent plutôt bien. Contre les voisins de Brazzaville, le capitaine Mulumbu et ses copains n’ont pas tremblé. Un doublé de Bakambu et un but de Mbemba ont permis aux Léopards de s’imposer sans coup férir. Bifouma est l’auteur de l’unique but du Congo Brazzaville.

Les Aigles du Mali commencent aussi bien. Devant les Panthères du Gabon qui traversent des moments difficiles depuis la CAN, ils ont dû mettre les petits plats dans les grands pour venir à bout de leurs adversaires.

Les Gabonais sont le spremiers à ouvrir le score. Dès la troisième minute, Bouanga frappe très fort dans un angle fermé et fait régner le silence dans le grand stade de Bmako. Les Maliens poussent mais jusqu’à la mi-temps, ils ne trouvent pas de solution.

En seconde période, il a suffi de trois minutes pour que la tendance change. Aux 54ème et 57ème minutes, Kalifa Coulibaly et Bissouma marquent et assurent la victoire des Aigles.

But hyper rapide

Les amateurs de foot africain ont eu droit au but le plus rapide de la journée dans le match Sénégal-Guinée Equatoriale. Il a suffi de 40 secondes pour que les Lions ouvrent le score grâce à Moussa Sow. Les Equato-Guinéens sont sonnés, exactement comme un boxeur qui reçoit un uppercut dès les premiers de coups de po,g échangés au premier round. Ils ne reviendront pas dans le match.

Au contraire, ils vont tout simplement couler. Moussa Sow fait encore parler de lui à la 73ème minute en inscrivant le second but sénégalais. Idrissa Gueye clôt le festival en larquant aussi son but. Tranquilles, les Sénégalais démarrent fort leurs éliminatoires en attendant les prochaines journées.

 

Soupe à la grimace à Bouaké et à Oyo. Les sélections nationales de Côte d’Ivoire et du Nigeria sont tombées à domicile samedi lors de la première journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019. Les Éléphants ont été surpris par les Guinéens 2-3 et les Nigérians n’ont rien pu faire face aux Sud-Africains qui les ont domptés 2-0 devant des milliers de fans incrédules.

Au stade de la Paix de Bouaké, les Ivoiriens ont cru longtemps être sortis du syndrome de Rotterdam. Dans la ville néerlandaise, ils avaient été balayés 0-5 par les Bataves en amical début juin. Ainsi, lorsque Doumbia a ouvert le score puis a permis aux Eléphants de prendre à nouveau le devant au score, Serge Aurier et ses camarades ont cru avoir fait l’essentiel.

En dépit de la fougue et de l’envie débordante des Guinéens, les Eléphants n’étaient pas ridicules et auraient bien admis un match nul après l’égalisation de Sadio Diallo. Malheureusement, la fébrilité de leur défense a offert l’opportunité à Naby Kéita de marquer un troisième but à 10 minutes de la fin du match.

Sur le banc, Wilmots fait la moue mais il a le courage d’encourager ses poulains pour une égalisation. Celle-ci n’arrivera pas.

Les débuts de Wilmots à la tête de la sélection ivoirienne sont ainsi difficiles. Une défiate retentissante en amical et une autre en éliminatoires, 8 buts encaissés contre 2 de marqués, le bilan ne parle pas en faveur du technicien belge. Il fait peut-être les pires débuts de la sélection orange dans une campagne de qualification. Il faut s’attendre à des bouderies et aux plus grosses critiques du côté d’Abidjan.

Coup de tonnerre à Oyo

Les ?ihgérians auraient-ils été trompés par leur victoire facile 3-0 sur le Togo en amical le 1er juin à Paris ? L emoins qu’on puisse dire est que, contre les Sud-Africains, ils se sont montrés apathiques et ont été naturellement défaits devant leur public d’Oyo.

Dans ce match, c’est bien l’Afrique du Sud qui a montré les plus belles choses. Solides en défense et affichant une grande facilité à se propulser vers l’avant, les Bafana Bafana ont profité de la technicité de leurs milieux et attaquants pour enrhumer l’équipe nigeriane.

Les Super Eagles, en effet, n’avaient visiblement pas les moyens de prendre à défaut une solide équipe sudafricaine, bien organisée et plus compétitive. Face à l’armada de professionnels nigerians, les joueurs de Mamelodi, Super Sports et Platinum, pour l’essentiel, n’ont pas eu de complexe.

Ils se sont donné du plaisir en muselant les stars nigérianes et en profitant au maximum des opportunités qui se sont présentées. Aux 54ème et 81ème minutes, ils marquent deux buts que les Super Eagles ne rendront pas.

Stupeur et condamnation vraisemblablement à Oyo et dans l’opinion nigeriane. Absents des deux précédentes phases finales de la CAN, le Nigeria démarre mal les éliminatoires de l’édition à venir. La compétition ne fiat que commencer certes, le Nigeria peut rebondir et se remettre dans le sens de la marche en vue d’une qualification mais pour cela l’équipe de Gernot Rohr doit se remettre profondément en cause.

mercredi, 07 juin 2017 19:12

ALGERIE-TOGO: LES EPERVIERS ARRIVENT JEUDI

Écrit par

Dans la perspective de leur match du dimanche 11 juin contre l'Algérie à Blida, les Eperviers sont annincés en terre algérienne le jeudi 8 juin 2017. Claude Le Roy et compagnie quitteront ainsi le sol français om ils ont installé leur camp de stage depuis une dizaine de jours.

Chez les Eperviers, tout est dorénavant réglé comme du papier musique. C'est le grand avantage que l'équipe a tiré de la venue de Claude Le Roy. En terre française, les Eperviers ont vécu et travaillé à Paris puis à Marseille.

Dans la banlieue de la ville lumière, les Eperviers ont fait la première partie de leur stage. Ils y ont livré un match amical le 1er juin contre le Nigeria. Défaite à l'arrivée 0-3 dans un match om la jeune équipe de Claude Le Roy n'a pas eu de répondant devant les baroudeurs nigerians.

La deuxième partie du stage s'est déroulée à Marseille. Entraînements puis un match amical, cette fois-ci contre les Comores qui deviennent leurs compagnons de stage. Les Eperviers se sont bien repris en dominant les Coelacanthes sur le score de 2 buts à 0. Laba Fo Doh, l'avenir de l'attaque togolaise, et Elom Nya-vedji, le junio sorti de nulle part, sont les auteurs des deux buts.

En mettant le cap sur Alger puis Blida, les Eperviers emmènent avec eux leur capitaine Emmanuel Adebayor qui n'a rejoint le groupe qu'en début de semaine. En attendant le D-Day, Claude Le Roy est conscient des problèmes de son équipe, notamment en défense. Le sélectionneur confie: "Nous, on sait que on est encore en reconstruction dans le domaine défensif. Bien évidemment il y a des choix à faire, il y a des choix frileux où il faut respecter des choses en défense, mais je pense que ça ne donnera pas grande chose. Ou alors des choix un peu plus concurrents, on va penser à jouer, parce que c’est comme ça on va progresser. On va voir, il faut qu’on connaisse, il faut qu’on soit bien lucide sur le potentiel et la qualité de cette équipe algérienne et savoir que dès qu’il y aura un coup à jouer, alors on essayera d’aller leur causer des problèmes ".

dimanche, 04 juin 2017 21:58

AMICAL : LE TOGO DOMINE LES COMORES 2-0

Écrit par

Bonne fin de préparation pour les Eperviers du Togo avec une victoire assez réconfortante 2 buts à 0 devant les Cœlacanthes des ïles Comores ce dimanche 4 juin à  Marseille. Claude LE Roy Et les siens se propulsent dans le bon sens vers le match décisif de dimanche prochain à Blida.

Mise en doute par le Nigéria qui l’a battue 3-0 jeudi dans la banlieue de Paris, l’équipe des Eperviers s’est bien reprise ce dimanche au stade Le Cesne à Marseille. Bien évidemment, l’adversaire s’appelle les Comores et cela signifie un challenge bien en-deça de celui du Nigeria et de l’Algérie certes, mais une victoire fait toujours du bien à une équipe.

Surtout que la raclée prise contre le Nigeria a jeté l’opinion togolaise dans le doute et valu de vives critiques contre les choix de Claude le Roy, cette victoire a le mérite de soulager les uns et les autres.

Pour ce match, Claude Le Roy a aligné plus ou moins le meilleur onze du groupe qu’il a emmené en stage. Hormis la présence de Fra,ck Mawuena dans l’axe et la polémique qui l’entoure, le groupe qui a démarré le match sera à peu de chose sprès, celui qu’on verra contre l’Algérie. Dès lors, la répétition a été bonne. Un but par période et le Togo finit son stage français dans le sourire. C’est Fo Doh Laba qui ouvre le score le prmeier à la 38ème minute.

En seconde période, les Comoriens ont l’occasion de revenir au score. Franck Mawuena, sur un geste indigne d’un défenseur, offre un penalty aux adversaires. Heureusement, face au Comorien Charek Alhadur, Alhassane Dida a les mains fermes et renvoie la balle. Elom Nyavedji, l’académicien de Planète Foot clôt le suspense en marquant son premier but en sélection fanion, au bout de deux matches.

C’est une victoire à prendre ; bien que tout le monde sache que les choses ne seront pas aussi simples le 11 juin à Blida.

Page 1 sur 77

Partenaires

A propos

Mawaki Sports est une agence de presse spécialisée dans le traitement d'information sportives

:::::::::::::::::::::::::::::::

  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tel : (+228) 90 08 61 31
Google+